Petit instant photographique N°06

Ponton bambou, region Danang, Vietnam, 2013 © Jacques CharpentierLe ponton en bambou

Un air de déjà vu dans cette composition ? Oui surement, mais difficile de résister à ne pas faire le cliché quand une telle occasion se présente.
Un peu de zénitude sur une lagune dans la région de Da nang (Vietnam) après avoir passé le « Col des Nuages » dans la chaine de montage qui sert de décor de fond à l’image.

Le choix de traiter le sujet en monochrome est délibéré pour mettre l’accent sur les nuances graphiques du paysage et pour mettre en valeur la brume de fond. Le cadrage en 16/9 tente de traduire le sentiment d’immensité de la surface de la lagune, seuls quelques piquets d’ostréiculture viennent casser la monotonie de l’horizon.

4 Commentaires sur “Petit instant photographique N°06

  1. Bonne initiative que de créer un site photos surtout lorsqu’elles sont de qualité , autant les monter. Je crois avoir déjà vu cette photo, une pose longue aurait sans doute amélioré sa douceur ( voir certaines photos de José Beut )

    • Merci du 1er commentaire, il y aura certainement des images que tu auras déjà vues. D’accord pour la pose-longue pour améliorer la douceur de l’image mais alors là j’aurais certainement raté le départ du bus, déjà qu’en voyage organisé on m’attend tout le temps… 😉

  2. Bonjour Jacques, BRAVO pour ton site, enfin on peut voir tes photos (qui sont superbes) et lire tes commentaires (qui sont assez philosophique d’une coté et techniques d’autre coté)
    Mon 1er comm je pose sur ce cliché qui je trouve assez symbolique.
    La composition est classique et même connue plusieurs fois elle est très belle et dynamique avec ces lignes et avec le cadrage bien maîtrisé.
    Je suis d’accord avec Gérard pour ajouter de la douceur qui va pour ce sujet, peut-être un peu de tonalité chaude?

    Et oui, maintenant il faut toujours actualiser le blog pour en donner vivre…pas comme le mien (un peu handicapé…)

    • Je suis d’accord sur cette image déjà faite des milliers de fois mais on est tellement conditionné par la répétition que j’ai eu du mal à ne pas tenter de la faire pour me faire plaisir…et me rassurer d’en être capable 😉
      Merci pour tes encouragements, le plus dur reste à faire : s’inscrire dans la durée et ne pas sombrer dans le découragement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *