Petit instant photographique N° 84

Reve Icare, Tours, 2015 © Jacques Charpentier- Le rêve d'Icare - 

L’homme a toujours eu le désir d’imiter les oiseaux et de découvrir le secret du vol. Lors d’une manifestation dédiée à l’aviation, cet antique biplan, effectuait des arabesques en contre-jour. Il donnait l’impression qu’il allait se rapprocher dangereusement du soleil. Ceci m’a immanquablement évoqué la légende d’Icare, volant grâce à des ailes faites de plumes collées à la cire, et qui, enivré par le plaisir du vol, s’est trop approché du soleil malgré les conseils de son père. Fatal, la cire a fondu et Icare a « cassé du bois ». Imprudence, orgueil, témérité, courage, je pense que tous ces sentiments coexistent toujours dans la tête des pilotes passionnés à la recherche de leur dose d’adrénaline.

Ici, le pilote rentra heureusement à la base sans encombre.

8 Commentaires sur “Petit instant photographique N° 84

  1. Presque en orbite ce coucou et oui, un peu notre rêve à tous que celui d’Icare mais avoir les pieds sur terre a aussi du bon, cela nous permet de profiter et d’apprécier toutes les beautés que la nature nous offre gracieusement et que nous lui rendons souvent bien peu gracieusement. J’aime le côté « cotonneux » de ce ciel et j’imagine très bien ce biplan se laisser engloutir dans la chaleur du soleil

  2. Faut que je mets mes lunettes des soleil. Pas sur que le capteur aime ça non plus.
    Belle image avec une jolie histoire.

    • C’est vrai que je n’ai pas pensé au dommage du capteur. Il faut que je me renseigne sur sa résistance lors d’un cliché avec le soleil focalisé, idem pour la rétine du photographe comme lors de l’utilisation de jumelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *